Le printemps de la Renaissance

La sculpture et les arts à Florence, 1400-1460

Affiche_20x30_RENAISSANCE_16juillet copie

Une des premières expositions du Louvre par laquelle je suis conquise! La scénographie est claire, les œuvres sont mises en valeur, le parcours cohérent et varié, le propos pertinent et réfléchi. Un juste équilibre est trouvé entre les œuvres prêtées et celles appartenant  aux collections du Louvre et c’est un plaisir pour les yeux. En un mot une réussite!

Au niveau du sujet abordé, on ne peut être que content de voir une exposition consacrée à la « première Renaissance italienne », celle qui a vu naître la perspective et qui est souvent délaissée au profit de la seconde Renaissance, celle de Léonard de Vinci, Raphaël et Michel Ange, pour faire court. Pourtant cette période est essentielle dans la construction de l’histoire de l’art européenne. De nombreux Chefs d’œuvre, maillons essentiels pour la compréhension de cette période sont exposés. Citons notamment les panneaux du concours pour la seconde porte du baptistère de Lorenzo Ghiberti et de Brunelleschi, les maquettes du dôme de la Cathédrale Santa Marira del Fiore. Mais aussi un grand nombre de sculptures de Donatello (qui est un peu l’artiste fil conducteur de l’exposition) des portraits de Mina da Fiesole ainsi que plusieurs sculptures et peintures  antiques, présentes pour illustrer ce retour à l’antiquité et l’inspiration qu’elles ont suscitée chez beaucoup d’artistes au quattrocento.

Les + pour moi : les murs blancs de l’exposition qui éclairent les salles et mettent en valeur les œuvres (c’est vraiment rare d’avoir une aussi belle scénographie qui prend vraiment en compte l’espace mis à disposition). La variété des œuvres exposées : portraits, sculptures en pied, madones, sculptures architecturales, peintures, maquettes, enluminures et lorsque certaines oeuvres sont essentielles au propos et ne sont pas présentes ou qu’il est intéressant de resituer les sculptures, des photos sont présentées. Il n’y a pas trop d’œuvres juste ce qu’il faut et les choix sont pertinents. Même chose pour les comparaisons qui sont faites, elles nourrissent et illustrent parfaitement le propos.

Au final, on ressort de cette exposition en ayant eu un très bon aperçu de cette période (sans s’être déplacé à Florence) tant sur le plan des idées que des œuvres et en ayant compris à quoi correspondait cette renaissance et quels en étaient les enjeux.

http://www.louvre.fr/expositions/le-printemps-de-la-renaissance-la-sculpture-et-les-arts-florence-1400-1460

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s